Six journalistes jugés pour avoir divulgué des secrets du clan Erdogan

Par

Le procès de six journalistes turcs, accusés de liens avec des organisations terroristes après avoir publié des informations sur les correspondances électroniques de Berat Albayrak, ministre de l’énergie et gendre du président Recep Tayyip Erdogan, a débuté mardi à Istanbul. Les courriels, piratés par des hackers, ont mis en évidence une possible implication du clan Erdogan dans un trafic de pétrole avec l’Irak.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Istanbul (Turquie), de notre correspondant.– Ils ont soulevé le couvercle de la « Berat Box », et ils en payent le prix. Depuis plus de 300 jours, Tunca Ögreten, du quotidien en ligne Diken, Mahir Kanaat, du journal BirGün, et Ömer Çelik, de l’agence de presse Dicle (DIHA), sont en prison. Mahir n’a pas pu prendre son dernier-né dans ses bras. Tunca a célébré son mariage derrière les barreaux.