En Ukraine, le président Zelenski est en perte de vitesse

Par

À l’occasion des élections municipales du dimanche 25 octobre, le président ukrainien, élu l’an dernier, a également soumis cinq questions à référendum. Un appel à la « démocratie directe », aux contours extrêmement flous. Notamment pour l’avenir de l’est du pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Kiev (Ukraine).– Son regard malicieux fixé sur la caméra, Volodymyr Zelenski cherche les Ukrainiens. Directement, sans intermédiaire. « Je veux savoir ce que vous pensez, je veux savoir de quoi vous parlez dans vos cuisines », lance-t-il, en référence à une habitude soviétique de faire des appartements le lieu privilégié de la liberté de parole. Avec ses manières d’acteur que le président était censé avoir abandonnées depuis son arrivée au pouvoir en avril 2019, il annonce, ce 13 octobre, une liste de cinq questions qu’il croit importantes pour ses concitoyens. Une sorte de sondage à grande échelle, en parallèle des élections municipales du 25 octobre.