Andrea Prothero: «Après la crise, l’Irlande reste vulnérable»

Par Manon Deniau

Au lieu d’être un modèle à suivre, l’Irlande serait plutôt un « merveilleux monstre ». Telle est la conclusion de l’ouvrage universitaire Austerity and Recovery in Ireland, qui paraît aux Presses universitaires d’Oxford.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dublin (Irlande), de notre correspondante.- Fin 2012, le magazine américain Time consacre sa une à la reprise économique de l’Irlande, avec en couverture Enda Kenny, alors premier ministre depuis un an, sous ce titre : « Le retour celtique ». Une renaissance ? L’histoire est présentée comme telle. Car le pays revient de loin. Avec la Grèce, le Portugal, l’Espagne et Chypre, l’Irlande a été en Europe l’une des nations les plus touchées par la crise financière et immobilière de 2008.