Les luttes intestines en Iran, "poison mortel" pour la diplomatie, selon Zarif

Par
Les luttes intestines en Iran sont un "poison mortel" dans la formulation de la politique étrangère, déclare le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif dans un entretien publié mardi par le journal Jomhuri Eslami, au lendemain de l'annonce de sa démission.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GENEVE (Reuters) - Les luttes intestines en Iran sont un "poison mortel" dans la formulation de la politique étrangère, déclare le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif dans un entretien publié mardi par le journal Jomhuri Eslami, au lendemain de l'annonce de sa démission.