Vu des médias arabes: avalanche de maladresses bien ciblées

Tiens, Al-Qaïda Maghreb islamique parle, comme Claude Guéant, de «croisade». Robert Gates se prend les pieds dans une interview à la télévision Al Arabiya. Le quotidien égyptien Al Masri Al Youm s'inquiète de ce Grand Moyen-Orient vu du Pentagone. El Watan s'indigne... La guerre en Libye et ses ambiguïtés relancent les pires scénarios dans les médias arabes. Une revue faite par Tewfik Hakem.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

MALADRESSES BIEN CIBLEES. « Le monde entier s'apprêtait à contempler à la télévision des massacres commis par le colonel Kadhafi, heureusement, le président (Sarkozy) a pris la tête de la croisade pour mobiliser le conseil de sécurité des Nations unies et puis la Ligue arabe et l'Union africaine. » Croisade ? Ce n'est qu'une maladresse de langage nous (r)assure Alain Juppé, ministre des affaires étrangères volant à la rescousse de son collègue de l'intérieur. Il n'empêche que ce 21 mars, Claude Guéant n'est pas le seul à utiliser le terme de« croisade » pour évoquer les frappes contre les objectifs militaires de Kadhafi.