Forum social à Tunis: l’altermondialisme bouge encore

Par

Le Forum social mondial, qui s’est ouvert à Tunis, peut-il, en s’installant dans un pays révolutionnaire, redonner de la vigueur à un mouvement menacé de routine ? Presque vingt ans après l’insurrection zapatiste, l’altermondialisme offre un bilan difficile à lire, comme s’il avait payé la banalisation de ses idées par un affaiblissement politique. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Forum social mondial de Tunis qui s’ouvre, mardi 26 mars, à Tunis parviendra-t-il à imposer ses thématiques et ses revendications, sans tomber rapidement dans l’oubli, comme les FSM de 2009 à Belém, de 2007 à Nairobi ou de 2006, éclaté en trois sites à Caracas, Karachi et Bamako ?