Le train accidenté en Galice circulait sans le système de freinage automatique

Par et Fernando Varela

L’Alvia 01455 qui a déraillé mercredi 24 juillet dans un virage près de Saint-Jacques-de-Compostelle, en Galice, n’utilisait pas le système de freinage automatique européen ERTMS. Ni aucun autre Alvia de même type car les systèmes installés dans ces trains ne fonctionnent pas correctement avec les balises sur les voies.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Alvia 01455 qui a déraillé ce mercredi 24 juillet dans un virage près de Saint-Jacques-de-Compostelle, provoquant la mort d’au moins 78 passagers (bilan provisoire), n’utilisait pas le système européen de freinage automatique de secours, l’ERTMS. Ni ce train ni aucun autre Alvia de mêmes caractéristiques parce que les systèmes technologiques installés à bord ne communiquent pas correctement avec ceux qui sont sur les voies, selon des sources de la compagnie ferroviaire Renfe et de l’administrateur du réseau Adif, jointes par infoLibre. Le ministère du développement le reconnaît, mais souligne que l’accident s’est produit sur un tronçon où l’ERTMS n’est plus installé et que c’est le système ASFA numérique qui est utilisé.