Au Brésil, le scandale politique accélère la crise économique

Par

Après avoir résisté à la crise économique mondiale de 2008, le Brésil s'effondre. La politique de rigueur a fait exploser les licenciements, enclenchant un cercle vicieux. L'austérité a d'abord frappé les programmes sociaux, elle s'étend désormais aux financements d'infrastructures. À cela s'ajoutent les affaires politico-financières qui finissent de briser le rêve de millions de foyers. La présidente Dilma Rousseff ne peut plus compter que sur elle-même.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Silmara Silva se souvient encore du jour où elle a quitté Rondonia, un État amazonien, pour s'installer à São Paulo, il y a tout juste sept ans. « Je n'avais rien, à peine une valise, et ma fille, adolescente, à nourrir », raconte-t-elle, un brin de nostalgie dans la voix. Venue étudier les méthodes de teinture, Silmara a rapidement trouvé un emploi dans un salon de coiffure dans un Brésil en pleine croissance. Jusqu'à se découvrir, l'année dernière, une allergie au formol qui l'envoie à l'hôpital. « J'ai perdu mon emploi, dépensé toute mes économies en frais de santé, et n'ai plus réussi à payer mon loyer », déroule-t-elle.