Grèce : « Nous présentons nos arguments, on nous répond par des règles »

Par

Entretien avec Euclide Tsakalotos, ministre délégué aux relations économiques internationales du gouvernement Tsipras et désormais coordinateur de l'équipe des négociateurs à Bruxelles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Athènes, de notre envoyée spéciale.- L'Eurogroupe réuni à Riga, en Lettonie, ce vendredi 24 avril, n'a abouti à aucun accord sur la Grèce. L'absence de résultat était déjà dans l'air à Athènes pendant les jours qui précédaient, et d'aucuns prédisent que les négociations se poursuivront ainsi jusqu'au début de l'été. En attendant, les finances de la péninsule hellène se contractent : l’État grec n'a pas touché le dernier versement des prêts UE-FMI (7,2 milliards d'euros), et les échéances d'autres prêts à rembourser vont crescendo dans les mois qui viennent. Officiellement, les discussions reprendront lors de la prochaine réunion de l'Eurogroupe, le 11 mai, tandis que le lendemain, Athènes doit rembourser 750 millions d'euros auprès du FMI…