Royaume-Uni: Boris Johnson accusé par son ex-conseiller de manquer d’intégrité

Par Elodie Goulesque

À l’approche des élections locales du 6 mai, le chef du gouvernement conservateur est de nouveau mis en cause pour sa proximité avec certains dirigeants d’entreprise durant la gestion du Covid-19. Des travaux de rénovation de son appartement sont notamment en cause.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Londres (Royaume-Uni).– Tout a commencé par une fuite. Rien de très surprenant dans le gouvernement britannique actuel qui passe son temps à nier ou confirmer des rumeurs échappées de Downing Street, bureau et résidence officielle du premier ministre. Sauf que cette fois-ci, la potentielle « taupe » a réagi. Et quand la taupe désignée s’appelle Dominic Cummings, la situation se complique.