Le démocrate italien Matteo Renzi remporte son pari

Par

Matteo Renzi était passé en force pour prendre les rênes du pays, promettant changement de cap et accélération des réformes. Hollande devrait prendre leçon des résultats des européennes en Italie : la volonté de modifier les règles européennes a été payante.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cela faisait cinquante-six ans qu'aucun parti politique italien n'avait remporté pareille victoire : la démocratie chrétienne de la grande époque remportait, en 1958, 42,3 % des voix aux législatives… Ce dimanche 25 mai, le parti démocrate de Matteo Renzi a à son tour franchi le seuil des 40 % : avec 40,81 % des suffrages, il décroche 31 sièges de députés au parlement européen, et constitue dès lors le plus gros groupe au sein du PSE, le parti socialiste européen – devant le SPD allemand (27 sièges) et loin, très loin devant le PS français (13 sièges).