Pékin s'élève contre des opérations navales US en mer de Chine du Sud

Par
Le ministère chinois de la Défense s'est élevé dimanche contre le passage, dimanche, de deux bâtiments de la marine américaine, à proximité d'îlots dont la souveraineté est contestée par ses riverains.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PEKIN/WASHINGTON (Reuters) - Le ministère chinois de la Défense s'est élevé dimanche contre le passage, dimanche, de deux bâtiments de la marine américaine, à proximité d'îlots dont la souveraineté est contestée par ses riverains.

Le ministère estime que la souveraineté chinoise a été bafouée, les deux navires étant selon lui entrés dans les eaux territoriales de Pékin sans autorisation.

Des avertissements ont été adressés aux deux bâtiments, dit-il encore dans un bref communiqué.

Selon des sources de Reuters, l'opération de la marine américaine était prévue de longue date, mais elle intervient quelques jours après l'annulation d'une invitation faite à la Chine par le Pentagone de participer à des exercices militaires en mer.

Les Etats-Unis affirment mener des missions visant à défendre la liberté de navigation dans le secteur face à la volonté de la Chine de contrôler la zone des îles Spratleys, un archipel composé d'îlots et de récifs se situant dans une zone maritime faisant l'objet de revendications territoriales concurrentes.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale