mot de passe oublié
1 euro 15 jours

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Accédez à l'intégralité du site en illimité, sur ordinateur, tablette et mobile à partir d'1€.

Je m'abonne
Mediapart sam. 1 oct. 2016 1/10/2016 Dernière édition

Egypte: l'armée tire et provoque un bain de sang

27 juillet 2013 | Par La rédaction de Mediapart

L'épreuve de force entre l'armée et les partisans de l'ancien président déchu, Mohamed Morsi, s'est traduite par des affrontements sanglants. Les responsables des Frères musulmans parlent de 120 morts. Le ministère de la santé évoque de son côté le chiffre de 21 morts au Caire. Les diplomaties occidentales appellent à la fin des violences.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La nuit du 26 au 27 juillet 2013 a été la plus dramatique depuis le début de la révolution en Égypte, en janvier 2011. Les chiffres diffèrent selon les sources. Au moins 120 personnes ont été tuées lors des affrontements entre les partisans de l’ancien président déchu, Mohamed Morsi, et les forces de l’armée qui ont eu lieu à l’aube samedi dans la banlieue du Caire, selon les Frères musulmans. De son côté, le ministère égyptien de la santé ne dénombre que 20 morts.