RDC : 17 manifestants et trois employés des Nations unies tués

Des manifestations exigeant le départ de la mission de maintien de la paix de l’ONU en République démocratique du Congo (RDC), la Monusco, ont dégénéré lundi et mardi, faisant au moins 17 morts parmi les manifestants et trois autres parmi les employés des Nations unies sur place.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

La mission des Nations unies en République démocratique du Congo (RDC), la Monusco, a annoncé mardi la mort d’un casque bleu et de deux membres de la police onusienne lors de l’« attaque » d’une de ses bases, dans la ville de Butembo (Nord-Kivu). Ces trois employés des Nations unies auraient été tués par des « assaillants [ayant] violemment arraché des armes » à des policiers congolais, avant de « tirer sur [les] forces de maintien de la paix », détaille la mission onusienne.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal