Hollande : «La France est prête à punir le régime de Damas»

Par

Lors de son allocution devant les ambassadeurs français, le président de la République a annoncé qu'il était prêt à accompagner les frappes militaires qui se préparent contre la Syrie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

François Hollande a lancé les roulements de tambours français en prélude à des frappes sur la Syrie. Le chef de l’État a été très clair lors de son discours adressé aux ambassadeurs hexagonaux réunis sous les dorures de l’Élysée mardi 27 août. Après avoir, à son tour, fait porter la responsabilité de l’utilisation d’armes chimiques (« cet acte abject ») au régime de Bachar el-Assad, il a lancé : « Je le dis ici avec la force nécessaire : le massacre chimique de Damas ne peut rester sans réponse. (…) La France est prête à punir ceux qui ont pris la décision infâme de gazer des innocents. »