Macron après le G7 de Biarritz: derrière la com’, le statu quo

Par

Après une rentrée catastrophique en 2018, Emmanuel Macron a attaqué celle de 2019 en se plaçant au centre du jeu international. L’exercice du G7 de Biarritz a été unanimement salué par la presse française, qui a présenté cette séquence comme un « succès ». Sur le fond des dossiers, pourtant, rien n’a changé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À lire les titres de presse, le constat est sans appel : Emmanuel Macron a réussi sa rentrée politique en se plaçant au centre du jeu international. Entre la venue de Poutine au fort de Brégançon (Var), le 19 août, celle du premier ministre britannique, Boris Johnson, quelques jours plus tard à l’Élysée, et la tenue du G7 à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) pendant trois jours, le président de la République aurait, selon nombre de commentateurs, réalisé un sans-faute.