Les objets connectés s’attaquent à Internet

Par

Depuis plusieurs semaines, des chercheurs alertent sur la propagation d’un malware, un programme informatique installé dans les objets connectés (caméras de surveillance, enregistreurs vidéo) afin d’en prendre le contrôle. Le week-end dernier, un réseau de machines infectées a lancé une attaque de grande envergure ayant mis hors ligne de nombreux sites tels que Twitter ou Spotify.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Internet a connu, le week-end dernier, une attaque informatique historique : pour la première fois, des attaques lancées depuis des objets connectés ont réussi à mettre hors ligne certains des plus grands sites mondiaux. Une attaque rendue possible par la propagation sur « l’Internet des objets » d’un malware d’un nouveau type, tout aussi simple qu’inquiétant, et baptisé « Mirai ».