Brexit: Boris Johnson appelle May à en finir avec le "backstop"

Par
Boris Johnson, grand partisan du Brexit au sein du Parti conservateur, a estimé lundi que la Première ministre, Theresa May, rallierait à elle un large soutien si elle obtenait de l'Union européenne de pouvoir renoncer au "backstop" (filet de sécurité) dans le cadre d'un accord de Brexit.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

LONDRES (Reuters) - Boris Johnson, grand partisan du Brexit au sein du Parti conservateur, a estimé lundi que la Première ministre, Theresa May, rallierait à elle un large soutien si elle obtenait de l'Union européenne de pouvoir renoncer au "backstop" (filet de sécurité) dans le cadre d'un accord de Brexit.

A moins de neuf semaines de la date prévue du Brexit - le 29 mars en fin de journée - la Grande-Bretagne n'a toujours pas entériné l'accord de Brexit conclu en novembre avec l'Union européenne sur les conditions de son retrait.

Les députés de la Chambre des Communes ont à une très nette majorité rejeté le 15 janvier l'accord de Brexit en l'état, nombre d'élus refusant le backstop, clause censée éviter le retour à une frontière dure entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande si aucune autre solution ne peut être trouvée.

"La Première ministre veut se débarrasser du backstop", écrit Boris Johnson dans les colonnes du Daily Telegraph, en suggérant que Theresa May insère une "clause de liberté" qui permettrait au Royaume-Uni de renoncer au backstop sans l'accord de l'UE.

"Si la Première ministre obtient cette modification(...), je ne doute pas qu'elle ait tout le pays derrière elle", ajoute l'ancien secrétaire au Foreign Office.

Le parlement britannique doit se prononcer mardi par un vote sur les prochaines mesures proposées par Theresa May après le rejet de l'accord de Brexit. Certains députés proposent de retarder la date du Brexit, en demandant une prorogation de la période de négociation ouverte par l'activation de l'Article 50 voici près de deux ans.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale