La grève des taxis madrilènes entre dans sa septième journée

Par
Plusieurs centaines de taxis ont bloqué lundi matin l'une des principales artères de la capitale espagnole, Madrid, provoquant la pagaille à l'heure de pointe, tandis que leur mouvement de grève entrait dans son septième jour pour obtenir une meilleure réglementation de services de VTC comme Uber.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

MADRID (Reuters) - Plusieurs centaines de taxis ont bloqué lundi matin l'une des principales artères de la capitale espagnole, Madrid, provoquant la pagaille à l'heure de pointe, tandis que leur mouvement de grève entrait dans son septième jour pour obtenir une meilleure réglementation de services de VTC comme Uber.

La police anti-émeutes a entrepris d'intervenir pour dégager le Paseo de la Castellana afin d'y rétablir la circulation.

Les chauffeurs de taxi réclament un meilleur encadrement des services de VTC, qui, à leurs yeux, ne jouent pas sur un pied d'égalité avec les taxis traditionnels.

Les chauffeurs de taxi qui étaient en grève à Barcelone la semaine ont mis fin à leur mouvement après avoir obtenu des autorités catalanes que les VTC doivent être réservées un certain temps à l'avance et ne puissent pas être hélés dans la rue.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale