Immatricuation au Québec: les lettres scabreuses au cul des chars

Par

Au Québec, il est possible – en payant – de personnaliser la plaque d'immatriculation de sa voiture automobile en jouant sur les lettres : d'où des messages plus au moins douteux inscrits « au cul des chars », nonobstant une réglementation dépassée par une certaine ingéniosité vicelarde, relate Le Devoir de Montréal...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a de la colère dans l’air. Et forcément, elle essaye aussi de s’accrocher au cul des voitures. Depuis plus d’un an, le service des plaques d’immatriculation personnalisées de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) a rejeté près de 1500 demandes d’inscriptions cherchant à transgresser les règles imposées par le gouvernement ou à faire passer des messages aux caractères plus ou moins douteux. Une litanie d’insultes, de privautés, de propos haineux, de grivoiseries, d’incitations au crime, à la vitesse ou à la consommation qui circonscrit en moins de 7 caractères toute une « poésie » interdite pour « cul de chars » témoignant, elle aussi, de l’esprit tordu de notre temps (...)