Quatre années de guerre ont renvoyé le Yémen 100 ans en arrière

Par

Plusieurs ONG ont récemment alerté sur le risque de famine au Yémen. Même si cet alarmisme est contesté,  les quatre années de guerre ont réduit le pays presque à néant. Depuis le mois de juin 2018, le nombre de victimes civiles dans le conflit a drastiquement progressé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cela fait désormais quatre ans que dure la guerre au Yémen, et plus de trois années qu’elle s’est internationalisée avec l’intervention des armées de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite. Selon les critères autrefois en vigueur au XXe siècle, mais moins au XXIe, c’est donc une longue guerre. Cela fait également au moins deux ans que de nombreuses ONG alertent sur la situation critique des habitants dans le pays, avec une phrase qui revient régulièrement : « C’est la pire crise humanitaire du XXIe siècle. »