Ces pays du monde où s’opère la jonction entre religion et nationalisme

Par

Pologne, Russie, Israël, Iran, Brésil... Dans L’Essor du nationalisme religieux, chercheurs et journalistes analysent, à partir de l’exemple d’une vingtaine de pays ou régions, la montée des nationalismes religieux. Nous publions l’essentiel du chapitre consacré à l’Inde.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plusieurs dizaines d’États sur la planète sont aujourd’hui gouvernés par des régimes qui relèvent du nationalisme religieux ou qui sont influencés par cette configuration idéologique. Ce phénomène affecte tous les continents, démontrant que cette forme de nationalisme s’adapte à des religions très diverses, monothéistes ou non. Plus intolérant encore que les autres nationalismes face à la dissidence ou à l’opposition, plus inclusif aussi pour tous ceux qu’il entend incorporer au récit national, il se nourrit souvent de l’explosion des inégalités, des frustrations économiques et sociales, et semble désormais constituer une réponse traditionaliste de la « communauté nationale » à la globalisation et à la modernité.