Au Pakistan, un jeune professeur condamné à mort pour blasphème

Par

Après six années passées à l’isolement dans la prison de Multan, Junaid Hafeez, un brillant enseignant de littérature anglaise, vient d’être condamné à mort. Son crime : avoir invité une romancière féministe à l’université et écrit une hypothétique critique de Mahomet sur Facebook.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Brillant étudiant, ayant bénéficié d’une bourse dans le cadre du prestigieux programme Fulbright qui lui avait permis d’étudier aux États-Unis, Junaid Hafeez Khan était revenu en 2011 au Pakistan pour y enseigner la littérature anglaise, la poésie et le théâtre.