Le Parquet financier poursuit Airbus pour corruption sur un contrat au Mali

Par

Selon nos informations, le Parquet national financier a ouvert une enquête pour  « corruption » et « blanchiment de trafic d’influence international » sur l’investissement de 14 millions d’euros réalisé par Airbus en 2012 dans une mine d’or malienne. Les magistrats soupçonnent une opération de corruption pour faciliter la vente au Mali d’hélicoptères et d’un avion militaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Airbus est visé par une nouvelle affaire judiciaire. Selon des informations de Mediapart et de nos partenaires suisses Tages Anzeiger et Tribune de Genève, le Parquet national financier (PNF) a ouvert fin 2017 une enquête préliminaire pour « corruption d’agent public étranger », « abus de biens sociaux » et « blanchiment de trafic d’influence international » sur l’investissement douteux réalisé par Airbus dans une mine d’or au Mali. L’enquête a été confiée à l’OCLCIFF, l’office anticorruption de la PJ.