A La Havane, les Cubains s’interrogent sur l’après-Fidel Castro

Par Charles Carrasco

Des dizaines de milliers de personnes défilent place de la Révolution pour rendre hommage au père de la révolution cubaine. La nostalgie des grandes heures de la révolution est au rendez-vous. Dans d’autres quartiers de la ville, les plus jeunes et autres « fidelistas » – ceux qui n’ont connu que Castro – disent leur impatience face à un régime figé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Havane, de notre envoyé spécial.-  Juan transpire à grosses gouttes en tentant de vendre ses bouteilles d’eau dans une petite rue adjacente à la place de la Révolution. « C’est la foule des grands jours », se félicite le vendeur ambulant. Des dizaines de milliers de Cubains en deuil – hauts gradés militaires, ouvriers, fonctionnaires – marchent avec des bouquets de fleurs et des bougies dans les mains vers la gigantesque esplanade où se tiennent les cérémonies d'hommage après la mort de Fidel Castro. Des files sont savamment organisées sur la place, le lieu mythique où « le héros national » avait l'habitude de prononcer ses discours enflammés de plusieurs heures à la nation.