En Bolivie, le gouvernement controversé d’Añez obtient un accord avec le camp des mécontents

Par ALICE CAMPAIGNOLLE

Après des semaines de conflit violent, et un manque total de communication entre le gouvernement et les organisations sociales majoritairement autochtones, un accord a enfin été trouvé entre les autorités gouvernementales et le camp des mécontents. Les blocages sont levés peu à peu dans tout le pays. Il se pourrait que la Bolivie se dirige dans le calme vers les prochaines élections présidentielles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Paz (Bolivie), de notre correspondante.– Jeudi 21 novembre, des milliers de personnes se sont rassemblées sur la place principale du quartier de Senkata, une zone populaire en périphérie de la ville d’El Alto, connue pour sa raffinerie qui alimente aussi la capitale La Paz. En deuil, les habitants sont venus présenter leurs condoléances et exprimer leur colère après la mort de huit personnes, deux jours auparavant lors d’affrontements avec les forces de l’ordre.