Chine: Xi Jinping achève sa contre-réforme

Par

À l’issue de la session parlementaire, Xi Jinping a imposé la fin des réformes et de l’ouverture initiées en 1978. Concentration du pouvoir au sommet, interférence du Parti dans le travail de l’État et dictature personnelle : tous les problèmes identifiés à l’époque par Deng Xiaoping sont aujourd’hui présentés comme les solutions.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une révolution que le numéro 1 du régime et ses alliés ont effectuée en l’espace de six mois, entre le congrès du Parti et la session parlementaire qui s’est achevée ce 20 mars. Cette première session de la « nouvelle ère » instaurée par Xi Jinping lors du XIXe congrès du Parti communiste chinois (PCC), en octobre 2017, a été marquée par une multitude de décisions, avalisées par les « deux assemblées ».