Le nouveau président essaie de s'affirmer sur la scène internationale

Par

Le nouveau président vient d’achever une semaine diplomatique chargée, de la réunion de l’Otan à la visite de Vladimir Poutine en passant par le G7. Au-delà des postures soignées, Macron a esquissé quelques infléchissements, notamment sur le dialogue avec la Russie à propos de la Syrie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des premiers pas, sans surprise ni rupture, mais avec un sens de la mise en scène soignée. De la réunion de l’Otan jeudi à Bruxelles à la visite de Vladimir Poutine lundi, et avant la visite du premier ministre indien à Paris, Narendra Modi, Emmanuel Macron achève sa première tournée diplomatique depuis son élection. Au-delà des postures « viriles » assumées, il revendique une réouverture du dialogue avec la Russie tout en préservant, sur tous les sujets, l’allié américain.