Palestine : Mahmoud Abbas sommé de « dégager »

Par

La mort suspecte d’un opposant dans les locaux de la Sécurité palestinienne confirme et aggrave les accusations d’autoritarisme et de corruption adressées au président de l’Autorité palestinienne par les manifestants qui dénoncent le bilan désastreux de ses quinze ans de pouvoir. Et réclament sa démission.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Combien de temps encore le président palestinien Mahmoud Abbas pourra-t-il répondre à la révolte de son peuple par la répression ? Convaincu de bénéficier du soutien des Occidentaux et du feu vert israélien, il semble décidé à affronter la vague de rejet populaire dont il est la cible en faisant rafler par sa police les organisateurs connus du mouvement de protestation. Et en lançant ses forces antiémeutes contre les manifestants qui réclament depuis des semaines son départ.