JO de Pékin: la censure décroche une médaille sur Internet

Par
A dix jours de l'ouverture des Jeux Olympiques, les autorités chinoises ont changé la règle du jeu. Contrairement à leur promesse, les journalistes «couvrant» l'événement n'auront qu'un accès limité à Internet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les journalistes étrangers venus «couvrir» les JO en Chine n'auront droit qu'à une version censurée d'Internet. Pékin avait promis un libre accès à la Toile pour les envoyés spéciaux, Pékin avait menti. Pourtant, il n'y a pas plus de deux semaines, le président du Comité international Olympique, Jacques Rogge, se félicitait encore: «Il n'y aura pas de censure sur Internet.»