Grèce: après le terrible bilan des incendies, l’heure des questions

Par

Le bilan des incendies qui ont ravagé une côte toute proche d’Athènes lundi dernier excède désormais celui des feux qui avaient touché le sud du Péloponnèse en 2007. À l’heure où nous écrivons ces lignes, 91 personnes ont été retrouvées mortes et 25 sont encore disparues. Comment un tel désastre a-t-il pu se produire ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’était l’un des endroits privilégiés par les Athéniens pour leurs escapades estivales : à une quarantaine de minutes du centre, situés sur la route de Marathon qui fut témoin en l’an – 490 de la course du messager Phidippidès à l’origine de l’épreuve d’endurance que l’on connaît aujourd’hui, Mati et les villages attenants offraient parmi les plus belles plages en périphérie de l’immense agglomération athénienne. Mer limpide, tavernes au bord de l’eau et vue imprenable sur l’île d’Eubée qui lui fait face : ce petit coin de paradis grec s’est transformé en enfer lundi 23 juillet.