En Syrie, la répression jette des milliers de réfugiés sur les routes

Par

Les femmes sont parties les premières, pour mettre les enfants à l'abri des violences du régime de Bachar El-Assad. Puis des milliers de personnes se sont retrouvées à fuir vers la Turquie et le Liban. Certains réfugiés sont retournés chez eux, mais beaucoup préfèrent l'exil à l'insécurité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour fuir la répression du régime de Bachar El-Assad, des milliers de Syriens, hommes, femmes et enfants, ont trouvé depuis avril 2011 refuge dans les pays voisins, la Turquie, le Liban et la Jordanie. Depuis, certains sont retournés chez eux, tandis que beaucoup d'autres préfèrent l'exil à l'insécurité d'un pays sous forte répression. Dans un rapport qui vient d'être publié, Amnesty international fait ainsi état de 1.800 morts et de 88 décès en prison avec des cas de tortures, liés aux violences des forces de l'ordre.