La Croatie vote contre le «mariage pour tous»

Par

Les électeurs croates ont dit oui, dimanche : ils souhaitent que la définition du mariage comme « l’union d’un homme et d’une femme » soit inscrite dans la Constitution. La droite, l'Église et les mouvements nationalistes ont fortement mobilisé pour cette première consultation d'initiative populaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est un référendum pour le moins spécial. Les électeurs croates ont voté dimanche pour décider si une définition du mariage comme « l'union d’un homme et d’une femme » doit être inscrite dans la Constitution. Selon les premiers résultats officiels portant sur un tiers des bureaux de vote, 65 % des votants se sont prononcés pour cette modification de la constitution. C'est le troisième référendum de l'histoire récente de la Croatie, après celui sur l’indépendance du pays, en 1991, et celui sur l’adhésion à l’Union européenne, en janvier 2012.