Au Niger, la faillite d’une mission de « stabilisation » financée par l’UE

Ces dernières années, la mission « Eucap Sahel », basée à Agadez, est devenue le symbole de l’utilisation dispendieuse de l’argent européen et de l’absence de stratégie des 27 pour la région. Censée aider à la stabilisation du Niger, elle a été dévoyée pour lutter contre les flux migratoires.

Ramdane Gidigoro, Tomas Statius et Giacomo Zandonini

30 novembre 2021 à 13h50

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est aussi à la grandeur d’un bâtiment que l’on reconnaît l’importance d’une institution. Comme un symbole, à Niamey, le QG d’Eucap Sahel Niger, est posé à côté du ministère de la Justice, dans un immeuble massif, à quelques kilomètres seulement du palais présidentiel. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal