Etats-Unis: la colère s’étend et s’intensifie pour dénoncer la mort d’un Afro-Américain tué par la police

Par Julien Chaillou

Plus de 30 villes ont été le théâtre d’affrontements, samedi. Des voitures des forces de l’ordre ont été incendiées, des boutiques de Beverly Hills vandalisées. Face à cette radicalisation, nombre de villes ont imposé des couvre-feux. Le déploiement de la garde nationale est renforcé. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Nouvelle-Orléans (Louisiane), de notre envoyé spécial.– Un millier de personnes escortées par deux policiers à moto, deux rassemblements pacifiques avec respect de la distanciation physique et port du masque, la police qui utilise le réseau social Twitter pour saluer « la façon dont les manifestants se sont comportés tout en exerçant leur droit à la liberté d’expression » : une nouvelle fois, La Nouvelle-Orléans aura marqué sa singularité aux États-Unis.