Mustapha Benfodil: «Nous avons acquis une endurance dans le non en Algérie»

Par

À l’occasion de la sortie en France de son dernier roman, l’écrivain et journaliste algérien Mustapha Benfodil revient sur le Hirak, « cette extraordinaire accélération de l’histoire » et « l’endurance dans le non » acquise par le peuple algérien.  

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mustapha Benfodil radiographie l'Algérie contemporaine depuis des années. Il la radiographie, en croisant l’intime et le collectif, la grande et la petite histoire, d’une plume vive et acérée, avec son regard de journaliste-artiste-activiste, dans le journal où il travaille, le quotidien francophone El Watan et dans une œuvre protéiforme faite de nouvelles, de poèmes, de pièces de théâtre. Il s'entretient avec Mediapart à l’occasion de la parution en France de son dernier roman Body Writing, rebaptisé Alger, journal intense (Éditions Macula), dans lequel il évoque la vie et la mort de l'écrivain Karim Fatimi.