#FrenchArms, les armes du crime

« French Arms » est une enquête initiée par le média néerlandais Lighthouse Reports, en partenariat avec Mediapart et la chaîne de télévision Arte, dans le cadre de son projet d’investigation sur les exportations des armes fabriquées en Europe. Retrouvez ici toutes nos enquêtes menées depuis 2019.

Blocus du Yémen: des vidéos prouvent la participation de navires vendus par la France

Par et
La frégate « Al-Dammam-816 » en mai 2014. © US Navy La frégate « Al-Dammam-816 » en mai 2014. © US Navy

Pour la première fois, des vidéos montrent que des navires vendus par la France à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis participent au blocus maritime du Yémen, touché par la plus grave crise humanitaire du monde. Premier épisode d’une série de révélations sur l’utilisation des armes françaises dans le monde.

Libye: quand les Rafale vendus à l’Egypte aidaient le seigneur de guerre Haftar

mission2

Le « maréchal » Khalifa Haftar, qui a lancé en avril son offensive contre le régime de Tripoli reconnu par la communauté internationale, a bénéficié pour conquérir l’est du pays de l’aide discrète de précieux alliés, dont la France. Et du soutien des Rafale vendus par Paris à l’Égypte.

Des blindés français équipent les forces égyptiennes accusées d’exactions dans le Sinaï

Par et
sherpa1

Notre enquête « FrenchArms » révèle que des blindés français vendus à l’Égypte équipent les unités chargées de lutter contre l’insurrection djihadiste dans le Sinaï, où l’armée égyptienne est accusée de graves violations des droits humains.

Des hélicoptères français facilitent la répression indonésienne en Papouasie

Par et
L'hélicoptère militaire armé de transport de troupes Airbus Helicopters (ex-Eurocopter) H225M, anciennement EC725 Super Cougar, peut transporter jusqu'à 29 soldats et deux pilotes. © Airbus L'hélicoptère militaire armé de transport de troupes Airbus Helicopters (ex-Eurocopter) H225M, anciennement EC725 Super Cougar, peut transporter jusqu'à 29 soldats et deux pilotes. © Airbus

Le conflit en Papouasie occidentale a fait au moins 100 000 morts depuis 1962. Malgré les exactions commises par l’armée indonésienne contre les civils, la France lui a vendu des hélicoptères Airbus, dont certains ont été déployés dans cette région, occupée et annexée depuis 50 ans.

Au Cameroun, les basses œuvres d’une unité spéciale équipée par la France

Des soldats du Bataillon d’intervention rapide (BIR) près de Kolofata, dans le nord du pays, en mars 2016. © Joe Penney / Reuters Des soldats du Bataillon d’intervention rapide (BIR) près de Kolofata, dans le nord du pays, en mars 2016. © Joe Penney / Reuters

Au Cameroun, le « Bataillon d’intervention rapide », une unité d’élite de 5 000 soldats, est soupçonné des pires exactions dans des « chambres de torture secrètes ». Ces forces spéciales sont équipées et formées par la France.

Des navires français contrôlent les eaux du Sahara occidental

Deux patrouilleurs OPV-64 à Dakhla en juin 2019. © FrenchArms Deux patrouilleurs OPV-64 à Dakhla en juin 2019. © FrenchArms

Pour contrôler les riches eaux du Sahara occidental, les Forces armées royales du Maroc utilisent des avions de chasse et patrouilleurs livrés par la France. Cette situation illustre les relations incestueuses entre Paris et Rabat, qui contribuent à bloquer la résolution de cet interminable conflit.