Entretiens

  • «Cessons de subventionner la pêche et l’agriculture»

    Par

    Au vu des plans de relance, la crise financière a-t-elle tué l'économie verte? Au contraire, les Etats-Unis, la Chine et la Corée veulent sortir de la récession par des «green deals», analyse l'économiste Pavan Sukhdev, au lendemain d'un nouveau discours de Barack Obama appelant à une «révolution» énergétique. Chargé d'un rapport sur l'économie mondiale de la biodiversité, le chercheur indien met en garde contre les effets pervers des subventions qui freinent le «verdissement» des économies. Entretien.

  • A Calais, quand Eric Besson veut fermer la «jungle»...

    En visite à Calais, jeudi 23 avril, Eric Besson a promis la fermeture d'ici la fin de l'année de la «jungle», cette zone informelle où campent des centaines de migrants en transit vers la Grande-Bretagne. «Car la loi de la jungle, c'est la loi des passeurs», s'est justifié le ministre de l'immigration. Au-delà des effets d'annonce, les observateurs doutent de la faisabilité, comme de l'efficacité d'une telle mesure. Entretien avec le documentariste Sylvain George, présent à Calais lors du passage éclair du ministre, qui filme depuis deux ans le quotidien des migrants.

  • Dominique A en neuf lettres

    Par
    Jeudi 23 avril, au Printemps de Bourges, Dominique A devait jouer pour la première fois sur scène les chansons de La Musique, son huitième album – un nouveau départ, seul face aux machines, comme à l'époque du Courage des oiseaux. En neuf mots, donc, il dessine à gros traits et en vidéo son univers pour Mediapart.
  • «La crise risque d'accroître la souffrance au travail»

    Par

    Dans son dernier ouvrage, Patrick Coupechoux, spécialiste de la psychiatrie, s'est penché sur la souffrance psychique. Résultat: un livre –La Déprime des opprimés– centré presque exclusivement sur la souffrance au travail. L'auteur fait l'hypothèse qu'elle est en grande partie à l'origine de la «déprime» des Français. «Le travail est au cœur de cette souffrance, dit-il dans un entretien à Mediapart. Or depuis trente ans, il a été nié.» Patrick Coupechoux propose de repolitiser la question du travail. De se poser la question de son sens, et non plus de gloser sur son utilité ou sa disparition. Une urgence d'autant que la crise, avec ses destructions massives d'emplois, risque de retarder la prise de conscience. Entretien.

  • Avec «Adoration», Atom Egoyan retrouve Internet et ses fétiches

    Par
    Pour son douzième film, le réalisateur canadien Atom Egoyan ajoute le terrorisme aux thèmes qu'il interroge avec constance depuis 25 ans, comme la famille, les rapports fiction/réalité, les effets des technologies sur les rapports sociaux. Adoration s'affirme aussi comme l'une des contributions cinématographiques les plus pertinentes sur Internet, à travers le processus de construction identitaire d'un jeune garçon de quinze ans. Entretien vidéo.
  • Contre la loi Bachelot, la démarche «très radicale» des médecins

    Par
    Le projet de loi «Hôpital, santé, patients et territoires» doit être discuté au Sénat du 11 au 20 mai. Vingt-cinq grands professeurs ont signé un texte dénonçant la loi Bachelot, publié cette semaine par Le Nouvel Observateur et auquel la ministre de la santé a répondu par une tribune. La semaine dernière, 39 présidents, vice-présidents de Comités consultatifs médicaux et une centaine de chefs de pôle ont envoyé au Sénat une lettre réclamant des amendements. Entretien avec l'un d'entre eux.
  • Suicides en prison: les raisons de l'incurie française

    Par

    Un détenu de 37 ans s'est suicidé, lundi 17 août, à la maison d'arrêt des Baumettes, à Marseille (Bouches-du-Rhône). Depuis le début de l'année, 76 suicides de détenus ont été recensés par le ministère de la justice et 92 par l'association Ban public. La France est le mauvais élève de l'Europe pour le nombre de suicides dans ses prisons. La ministre, Michèle Alliot-Marie, se déplace, mardi 18 août, à la maison d'arrêt d'Orléans (Loiret). A cette occasion, elle doit prendre connaissance d'un rapport demandé à l'administration pénitentiaire sur le suicide et rendre publique une étude remise à son prédécesseur, Rachida Dati, mais tenue secrète jusqu'ici. Nous vous proposons de lire (et d'écouter), à nouveau, un entretien avec Patrick Marest, délégué national de l'Observatoire international des prisons, publié en avril, qui dénonce des conditions de détention qui font fi de «la dignité humaine», et «l'allongement infini des peines».

  • Pour l'Elysée, il n'y a plus d'urgence à mesurer le bonheur

    Par
    Où en est la «commission Stiglitz»? Chargé il y a un an de mettre sur pied des indicateurs alternatifs au Produit intérieur brut (PIB), ce collectif de 22 économistes, dont quatre prix Nobel, devait rendre ses travaux à Nicolas Sarkozy à la mi-avril. Il s'agit de trouver des instruments de mesure du bien-être des populations, prenant en compte les inégalités sociales et l'environnement. Mais l'Elysée a changé d'avis et repoussé à septembre toute publication. Dans un entretien exclusif à Mediapart, un membre de la commission, l'économiste français Jean Gadrey (photo), s'inquiète de ces changements de cap. Il refuse tout «alignement du calendrier des travaux scientifiques sur celui de l'Elysée». Et dénonce le fonctionnement de la commission en «société secrète».
  • Joy Sorman dynamite la maison des écrivains

    Par
    Après Boys boys boys, un premier livre hors genre remarqué, puis Du bruit qui sismographiait la déflagration Joey Starr, Joy Sorman s'attaque, avec Gros œuvre, au marteau piqueur à l'un des lieux les plus communs de la littérature : la maison, et la famille qui va avec. Entretien.
  • «Complices de l'inavouable», l'enquête de Saint-Exupéry

    Le journaliste Patrick de Saint-Exupéry réédite son ouvrage de 2004 qui accuse François Mitterrand, certains de ses proches, une poignée de militaires et plusieurs responsables politiques français, dans le déclenchement du génocide rwandais de 1994. Dans une nouvelle préface, l'auteur s'insurge également contre les autorités françaises de droite comme de gauche, et leurs relais médiatiques qui, quinze ans après les massacres, continuent de dresser des rideaux de fumée pour empêcher la diffusion de la vérité. Entretien.