Court-métrage iranien 4/5: «La Révolte», quand la colère déborde

Par Cinéma(s) d'Iran & Mediapart

En partenariat avec le festival Cinéma(s) d’Iran, qui se tient jusqu’au 18 juin, Mediapart diffuse une série de courts-métrages. Aujourd’hui, Koorosh Asgari raconte, en 17 minutes, l’instant où la vie d'une villageoise bascule.

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Comme chaque année, à l’occasion du festival Cinéma(s) d’Iran (tout le programme est ici), Mediapart diffuse une série de courts-métrages réalisés et produits dans ce pays. Aujourd’hui, le court-métrage de Koorosh Asgari raconte ce qui peut arriver quand on laisse le lait sur le feu.

Désolé ce film n'est plus disponible
sur Mediapart

 Auteur et réalisateur : Koorosh Asgari

Koorosh Asgari, née en 1972, est photographe et réalisateur. Il vit et travaille à Téhéran. Ce film a été sélectionné l'an passé dans nombre de festivals internationaux (Italie, France, Espagne, Allemagne...)

Le festival Cinéma(s) d’Iran se déroule jusqu’au mardi 18 juin au cinéma Le Nouvel Odéon, 6 rue de l’École-de-Médecine, 75006 Paris. Pour sa septième édition, il se consacre entièrement au 40e anniversaire de la révolution iranienne et à ce que cet événement a provoqué dans la société. Plus de 21 films (documentaires, fictions et courts-métrages) sont programmés et souvent présentés par leur réalisateur ou leur réalisatrice. Tout le programme est ici.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous