Court-métrage iranien 4/5: «La Révolte», quand la colère déborde

Par Cinéma(s) D'Iran & Mediapart

En partenariat avec le festival Cinéma(s) d’Iran, qui se tient jusqu’au 18 juin, Mediapart diffuse une série de courts-métrages. Aujourd’hui, Koorosh Asgari raconte, en 17 minutes, l’instant où la vie d'une villageoise bascule.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Comme chaque année, à l’occasion du festival Cinéma(s) d’Iran (tout le programme est ici), Mediapart diffuse une série de courts-métrages réalisés et produits dans ce pays. Aujourd’hui, le court-métrage de Koorosh Asgari raconte ce qui peut arriver quand on laisse le lait sur le feu.

Auteur et réalisateur : Koorosh Asgari

Koorosh Asgari, née en 1972, est photographe et réalisateur. Il vit et travaille à Téhéran. Ce film a été sélectionné l'an passé dans nombre de festivals internationaux (Italie, France, Espagne, Allemagne...)

Le festival Cinéma(s) d’Iran se déroule jusqu’au mardi 18 juin au cinéma Le Nouvel Odéon, 6 rue de l’École-de-Médecine, 75006 Paris. Pour sa septième édition, il se consacre entièrement au 40e anniversaire de la révolution iranienne et à ce que cet événement a provoqué dans la société. Plus de 21 films (documentaires, fictions et courts-métrages) sont programmés et souvent présentés par leur réalisateur ou leur réalisatrice. Tout le programme est ici.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale