«Le Procès»: comment Dilma Rousseff a été éjectée du fauteuil de présidente du Brésil

Par Tënk et Mediapart

Première femme à être élue présidente du Brésil, Dilma Rousseff a été destituée pour maquillage des comptes publics par le Sénat le 31 août 2016, au terme d’une procédure qualifiée de coup d’État par ses partisans. La réalisatrice Maria Augusta Ramos saisit cet effondrement des institutions démocratiques comme un drame antique. Un documentaire visible en intégralité sur Mediapart, en partenariat avec Tënk, plateforme du documentaire d’auteur. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dès les premières images, Jair Bolsonaro, alors sénateur, apparaît, saluant la mémoire du colonel Ustra, qui avait torturé en personne Dilma Rousseff sous la junte militaire brésilienne. Cette apparition offre au récit le tragique de cette destitution : on connaît aujourd’hui l’épilogue de la stratégie mise en œuvre par le parti conservateur MDB pour accuser la présidente de « crime de responsabilité » : en plein scandale Petrobras révélant la corruption des élus et juste au moment de l’ouverture des Jeux olympiques de Rio qui autorisèrent tous les regards à se tourner ailleurs (lire l'article publié en 2016 sur Mediapart).