«Nicaragua, Part 1»: sur des photos de Susan Meiselas, un film radical de Marc Karlin

Par Tënk & Mediapart

En 1978-79, la photographe américaine Susan Meiselas a pris des clichés des deux insurrections ayant conduit au renversement de cinquante ans de dictature par la famille Somoza au Nicaragua. Le réalisateur Marc Karlin s’en empare pour écrire un film interrogeant le rapport à l’Histoire. Un documentaire visible sur Mediapart, en partenariat avec Tënk, plateforme du documentaire d’auteur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Marc Karlin (1943-1999) fait partie de cette génération de cinéastes qui, après avoir vécu l’expérience militante des années soixante et soixante-dix, a développé une nouvelle pratique cinématographique dans les années quatre-vingt (les années de Margaret Thatcher et Ronald Reagan), écrit l’historien du cinéma Federico Rossin. Karlin considère le cinéma comme un miroir du processus révolutionnaire : l’esthétique doit être aussi radicale que la politique. » Radicale est la forme de ce documentaire : son point de départ est un livre de photographies réalisées par Susan Meiselas (membre de l’agence Magnum et dont l'œuvre a été saluée l’an passé par une grande rétrospective au Jeu de Paume) pendant la révolution nicaraguayenne. De longs travellings sur ces images sont accompagnés de réflexions de Meiselas sur son rapport à cette histoire dont elle fut témoin. Il en résulte un « film-essai, une forme de pensée subtile à propos d’une lutte réelle et de personnes réelles », analyse Federico Rossin.