Portfolios

Chez Peugeot, le Doubs version précarité

18 photos

Dimanche 1er février, une législative partielle dans la quatrième circonscription du Doubs désignera le remplaçant à l'Assemblée nationale de Pierre Moscovici. En 2012, Sophie Montel (FN) avait obtenu 24,47 % des voix. Aux européennes de 2014, le parti d'extrême droite a rassemblé localement 36 % des électeurs. Dans la circonscription d'Audincourt, 22 % des électeurs sont ouvriers. L'usine Peugeot, devenue PSA, y est l'un des principaux employeurs. Sur les chaînes, on croise un jeune qui se dit « esclave » plutôt qu'ouvrier, une femme « résignée », de plus en plus d'intérimaires et de CDD. « Maintenant, c'est quand ? », a tagué un anonyme dans une rue.→ Raphaël Helle est un photographe de la France VUE D'ICI→ Lire l'analyse de Mathieu Magnaudeix à l'issue des résultats du premier tour, qui dimanche 1er février 2015 ont placé la candidate FN en tête.

La lecture des articles est réservée aux abonné·e·s. Se connecter

  1. © Raphaël Helle / Signatures / La France VUE D'ICI

    Mars 2013. Dix minutes de pause pour Romain, opérateur à l'atelier montage de l'usine PSA de Sochaux. « Opérateur montage », c'est le nouveau mot pour dire ouvrier. Romain, lui, dit « esclave ». Il est aussi chanteur dans un groupe de heavy metal.

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 19 photos
par Isabelle Eshraghi
Portfolio — 20 photos
par Photos : Sadak Souici / Agence Le Pictorium | Textes : Théophile Simon
Portfolio — 14 photos
par Édouard Bride (Photos) et Nicolas Montard (Textes)

À la Une de Mediapart

Journal — France
Nouvelle-Calédonie : la faute d’Emmanuel Macron
En maintenant le troisième référendum d’autodétermination le 12 décembre, malgré la crise sanitaire et politique qui frappe l’archipel, le président de la République déchire un contrat signé il y a trente ans. Le processus de décolonisation va se conclure en l’absence du peuple colonisé. Une aberration politique aux lendemains dangereux.
par Ellen Salvi
Journal — France
Affaire Tapie : radiographie d’une escroquerie au cœur de l’État
Mediapart publie l’intégralité de l'arrêt de la cour d’appel de Paris qui décrypte la mécanique de l’escroquerie ayant permis à Bernard Tapie d’empocher frauduleusement 403 millions d’euros. Les magistrats résument le scandale d’une formule choc : « Les intérêts de M. Tapie étaient pris en considération au plus haut niveau de l’État. »
par Laurent Mauduit
Journal — International
Paris et Rome s’accordent a minima pour peser dans l’après-Merkel européen
Emmanuel Macron et Mario Draghi ont conclu un traité pour tourner la page des années de tensions entre la France et l’Italie. Une façon aussi, pour le président de la République, de se rapprocher d’un homme bien plus influent que lui sur la scène européenne.
par Ludovic Lamant et Ellen Salvi
Journal — International
Des deux côtés de la Manche : la politique du blâme
Londres et Paris se renvoient la responsabilité à la suite du naufrage qui a coûté la vie à 27 demandeurs d’asile le 24 novembre. Après une lettre que Boris Johnson a adressée à Emmanuel Macron et publiée sur Twitter, le gouvernement français a désinvité la ministre de l’intérieur britannique lors des pourparlers européens prévus à Calais ce dimanche.
par Marie Billon