La folie des objets

Les photographies de Charcot à la fin du XIXe siècle, celles de Depardon à San Clemente ou celles de Diane Arbus sur les carnavals de fous donnent de la folie l'image de monstres, de personnes tordues, qui bavent, se blessent violemment, et nous terrorisent. Jean-Robert Dantou prend une perspective inverse : plutôt que la crise, il choisit de montrer les objets qui témoignent de la vie des patients de la psychiatrie. Au lieu de photographier des fous comme s'il s'agissait d'objets, il photographie des objets pour faire apparaître des personnes. Ce travail en texte et images est exposé, durant le Mois de la photo à Paris, à l’École normale supérieure.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner
  1. La brosse à dents d'Agathe. « Tout commence ici, avec Agathe. Elle me parle de son mari... », raconte dans le son ci-dessous Jean-Robert Dantou.

  2. Le papier inconnu. « C’est au début de mon séjour dans un foyer du sud de la France que je tombe sur ce bout de papier par terre, dans l’ascenseur... »

  3. La pipe d'Antoine. Antoine trouve que fumer la pipe, « ça lui donne un style. Une pipe, ou la possibilité pour lui d'envisager d'exister à nouveau ».

  4. Le piège à cafards de Stéphane. « Dans un hôtel où de toute façon, les cafards sont légion, Stéphane est à peu près dans le cadre. »

  5. La bague de Souleymane. « Il me raconte un jour qu'il a rencontré une femme, qu'il est amoureux d'elle, et qu'il veut lui acheter une bague de fiançailles. Cette bague coûte 150 euros. »

  6. Les cheveux de Maud. « La dernière chose dont elle peut encore se débarrasser. »

  7. La fourchette tordue. « Dès le premier regard, cette fourchette tordue est confortable... »

  8. Le verre d'aligoté de Sophie. « Il l'avait invitée, pour ses huit ans, au restaurant à Châtillon-sur-Seine... »

  9. Le ballon de plage de Simon. « Alice me parle de Simon, “doux, autiste, nain et câlin”. Il vit dans l'IME depuis l'âge de 7 ans, il en a aujourd'hui 25. »

  10. La clé d’Églantine. « Elle aurait dû lui être retirée dès son arrivée, comme le veut la procédure... »

    Réalisation sonore : Jeanne Robet

    Ce travail est issu d'une collaboration de plusieurs années entre le photographe Jean-Robert Dantou et une équipe de recherche en sciences sociales dirigée par Florence Weber (et composée de Solène Billaud, Pauline Blum, Baptiste Brossard, Gaëlle Giordano, Hervé Heinry, Julie Minoc, Samuel Neuberg, William Vega et Jingyue Xing) au sein de la Chaire « Handicap psychique et décision pour autrui » (EHESP - ENS). Mediapart en avait déjà rendu compte au détour d'une recherche sur les personnes âgées dépendantes.

    • Voir le portfolio de Jean-Robert Dantou ici, et l'entretien avec Florence Weber, .
    • L'exposition Objets sous contrainte est visible du 13 novembre au 13 décembre 2014 à l'École normale supérieure, 45, rue d'Ulm, 75005 Paris. Ouverture au public du lundi au samedi de 9 h à 18 h.Vernissage de l'exposition samedi 22 novembre à 14 h, puis  à 15 h une table ronde, « Les images de la folie : des symptômes aux objets », se tiendra en présence de Christian Caujolle, Jean-Robert Dantou, Alain Karinthi et Florence Weber.

    Par ailleurs, Jean-Robert Dantou rejoint le projet photographique La France VUE D'ICI initié par Mediapart et le rendez-vous photographique de Sète ImageSingulières.

Voir tous les portfolios

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale