Militer autrement: Mathieu, ex-militant PS, «se trouve mieux» au Secours populaire

Par

Mathieu Delorme, 28 ans, est diplômé de sciences politiques et au chômage depuis son arrivée à Rennes. Ancien militant PS, il milite aujourd’hui au Secours populaire. « J'avais du temps à donner », mais au Parti socialiste, à part « une réunion mensuelle et quelques tracts à distribuer », il n'avait pas grand-chose à faire. Lui a besoin de donner « plus de sens à l'action ». Solidarité, accompagnement, lien social sont des engagements qu'il partage avec l'association caritative.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Mars 2016, à Rennes. « Ma génération a le sentiment très fort que la politique ne peut plus rien, explique Mathieu Delorme. Je le sens bien lorsque j’en discute avec des amis. Du coup, il me semble que les gens s’investissent beaucoup plus dans des actions locales et dans la société civile. C’est là que se crée le lien. Au Secours populaire, on essaie de donner la parole aux personnes aidées et aux bénévoles par des cahiers de doléances, des murs d’expression, etc. À Rennes, on a mis en place un “arbre d’expression” où l’on incite les gens à nous laisser un petit mot, un retour d’expérience, etc. »

    Dans la vidéo ci-dessous, Mathieu Delorme raconte son parcours de militant.

    © Patrick Artinian

Voir tous les portfolios