Pour éviter la spirale du décrochage scolaire

20 photos

C'est un objectif du gouvernement : d'ici 2017, diviser par deux le nombre de “décrocheurs”, ces élèves qui sortent de l'école sans aucune qualification. Ils sont environ 140 000 chaque année à quitter le système éducatif sans diplôme ni formation (lire ici). Le lycée Alfred-Sauvy de Villelongue-dels-Monts (Pyrénées-Orientales), à 25 km de Perpignan, prépare aux métiers du bâtiment. En 2013, sur 500 élèves, 90 ont quitté l'établissement en cours de route (pour la plupart, une solution alternative a été trouvée). « Depuis dix ans, mon frère Alain est prof d'EPS dans ce lycée », raconte le photographe Patrice Terraz. « Il me dit qu'un tiers des élèves se retrouve là contre son gré, que certains font maçonnerie car ils n'ont pas pu entrer en carrosserie automobile. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ne sont alors pas vraiment motivés. » Pour redonner aux élèves envie et confiance en eux, les enseignants regorgent souvent d'idées ou d'initiatives. Patrice Terraz a passé l'année scolaire 2014-2015 auprès d'eux : « À l'encontre des clichés, j'ai rencontré des jeunes attachants, perdus, motivés, affectueux, bagarreurs, incontrôlables, amoureux, bienveillants… »♦ Patrice Terraz est un des photographes de la France VUE D'ICI (à soutenir ici), le récit documentaire initié par le festival de Sète ImageSingulières et par Mediapart. Son travail, ici et là.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. Patrice Terraz / Signatures / La France VUE D'ICI

    Novembre 2014. Jean-Nicolas Ruffat est professeur de mathématiques au lycée Alfred-Sauvy. Il explique le cours à Lalie, élève en seconde AEA (agencement de l'espace architectural). Le lycée prépare à des CAP et bacs pro dans les métiers du bâtiment. Il dispose aussi de classes de 3e prépa-pro, que des « élèves scolairement fragiles » peuvent intégrer après la 4e.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 16 photos
par Photos et textes Isabelle Eshraghi
Portfolio — 10 photos
par Photos Steven Wassenaar Textes Alexia Eychenne
Portfolio — 13 photos
par Photos Yulia Nevskaya Textes Estelle Levresse

À la Une de Mediapart

Journal — France
Faux scoop du « Point » sur Garrido-Corbière : un « accident industriel » écrit d’avance
Alors que l’hebdo avait promis de faire son autocritique en publiant une enquête pour revenir sur ses fausses accusations visant le couple LFI, la direction l’a finalement enterrée. Sur la base de documents internes, Mediapart retrace les coulisses de ce fiasco, prédit deux mois avant par des salariés.
par David Perrotin et Antton Rouget
Journal — France
Lutte contre l’antisémitisme : angle mort de la gauche ?
Les militants de la gauche antiraciste ont-ils oublié l’antisémitisme ? Un essai questionne le rôle des gauches dans la lutte contre l’antisémitisme et plaide pour la convergence des combats. Débat dans « À l’air libre » entre son autrice, Illana Weizman, un militant antiraciste, Jonas Pardo, et le député insoumis Alexis Corbière.
par À l’air libre
Journal — Politique
La loi sur les énergies renouvelables est-elle vertueuse ?
Alors que le projet de loi sur le développement de l’éolien et du solaire est en cours d’examen à l’Assemblée nationale, les macronistes savent qu’ils ont besoin de la gauche pour le faire adopter. Mediapart a réuni la députée insoumise Clémence Guetté et le député Renaissance Jean-Marc Zulesi pour éclaircir les points de blocage et les possibilités d’évolution.
par Pauline Graulle et Amélie Poinssot
Journal — Politique
Face au mur social, Macron choisit de foncer
Dans un contexte d’inflation record, de conflits sociaux dans les entreprises et d’état alarmant des services publics, le président de la République souhaite réformer les retraites dès le début de l’année 2023. Le climat social gronde mais l’exécutif mise sur une « résignation » de la rue.
par Ilyes Ramdani