Pour éviter la spirale du décrochage scolaire

20 photos

C'est un objectif du gouvernement : d'ici 2017, diviser par deux le nombre de “décrocheurs”, ces élèves qui sortent de l'école sans aucune qualification. Ils sont environ 140 000 chaque année à quitter le système éducatif sans diplôme ni formation (lire ici). Le lycée Alfred-Sauvy de Villelongue-dels-Monts (Pyrénées-Orientales), à 25 km de Perpignan, prépare aux métiers du bâtiment. En 2013, sur 500 élèves, 90 ont quitté l'établissement en cours de route (pour la plupart, une solution alternative a été trouvée). « Depuis dix ans, mon frère Alain est prof d'EPS dans ce lycée », raconte le photographe Patrice Terraz. « Il me dit qu'un tiers des élèves se retrouve là contre son gré, que certains font maçonnerie car ils n'ont pas pu entrer en carrosserie automobile. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ne sont alors pas vraiment motivés. » Pour redonner aux élèves envie et confiance en eux, les enseignants regorgent souvent d'idées ou d'initiatives. Patrice Terraz a passé l'année scolaire 2014-2015 auprès d'eux : « À l'encontre des clichés, j'ai rencontré des jeunes attachants, perdus, motivés, affectueux, bagarreurs, incontrôlables, amoureux, bienveillants… »♦ Patrice Terraz est un des photographes de la France VUE D'ICI (à soutenir ici), le récit documentaire initié par le festival de Sète ImageSingulières et par Mediapart. Son travail, ici et là.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. © Patrice Terraz / Signatures / La France VUE D'ICI

    Novembre 2014. Jean-Nicolas Ruffat est professeur de mathématiques au lycée Alfred-Sauvy. Il explique le cours à Lalie, élève en seconde AEA (agencement de l'espace architectural). Le lycée prépare à des CAP et bacs pro dans les métiers du bâtiment. Il dispose aussi de classes de 3e prépa-pro, que des « élèves scolairement fragiles » peuvent intégrer après la 4e.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 16 photos
par Isabelle Eshraghi
Portfolio — 9 photos
par Clément Marion
Portfolio — 15 photos
par Felipe Fittipaldi

À la Une de Mediapart

Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal — International
Guerre en Ukraine : le grand bond en arrière climatique
Et si le climat était une victime de la guerre en Ukraine ? Face au risque de pénurie énergétique provoquée par le conflit, les pays européens préparent un recours accru au charbon et au gaz fossile. Une marche arrière alarmante, à l’heure de l’urgence climatique, qui met en lumière notre terrible retard en matière de transition écologique.
par Mickaël Correia
Journal — International
Viktor Orbán est-il de plus en plus isolé en Europe ?
Embargo sur le pétrole russe, État de droit, guerre en Ukraine... Sur plusieurs dossiers, le premier ministre hongrois, à l’aube de son quatrième mandat consécutif, diverge de la majorité des Vingt-Sept. Débat avec une eurodéputée et un historien spécialiste de la région.
par Amélie Poinssot
Journal — Culture-Idées
Le docteur est-il encore en vie ?
Le 4 mars 1957, le docteur Slimane Asselah est enlevé dans son cabinet médical, au milieu de la casbah d’Alger, par les forces de l’ordre françaises. Mort ou vif, sa famille ne l’a jamais revu. Deuxième volet de notre série.
par Malika Rahal et Fabrice Riceputi