A Toulouse, sous les lacrymos de la manif contre « les violences policières »

Samedi 8 novembre à Toulouse, des centaines de personnes ont manifesté contre « les violences policières » et la mort de l'écologiste Rémi Fraisse dans la nuit du 25 au 26 octobre. La manifestation, interdite par la préfecture car annoncée « hors délai », s'est heurtée à un important dispositif de sécurité, en place dès la matinée pour empêcher les protestataires de se retrouver au centre-ville. 21 personnes ont été interpellées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Toulouse, 8 novembre 2014.

Voir tous les portfolios