Ilyes Ramdani

Journaliste au pôle politique, je chronique le second quinquennat d'Emmanuel Macron.

Contacts

Twitter
@ilyesramdani1

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

Pouvoir d’achat : la majorité s’impose sans faire un geste à gauche

Politique économique

Grâce aux votes des groupes Les Républicains (LR) et Rassemblement national (RN), et avec l’abstention des socialistes, le projet de loi « pouvoir d’achat » a été adopté vendredi au petit matin par l’Assemblée nationale. Une deuxième bataille, plus rude encore, s’ouvre avec l’examen de la loi de finances rectificative.

Vél’ d’Hiv : Macron veut s’ériger en rempart contre le « révisionnisme » et l’antisémitisme

Exécutif

Le président de la République devrait placer la commémoration des 80 ans de la rafle du Vél’ d’Hiv sous le signe de polémiques récentes et de débats contemporains. Une manière d’échapper aux clivages passés et de mettre les enjeux mémoriels au service de son action politique. 

14 Juillet : Macron maintient son cap (à droite)

Exécutif

Fidèle à lui-même, le président de la République a tenté de se montrer à l’action et sûr de ses forces lors d’une interview télévisée. Il a annoncé plusieurs réformes à venir, dont celles des retraites et de l’assurance-chômage, et a fait mine d’ignorer la défaite aux législatives et les révélations sur ses liens avec Uber.

À l’Assemblée, la loi « pouvoir d’achat » en premier test du quinquennat

Politique — Analyse

En mettant à l’ordre du jour deux projets de loi sur le pouvoir d’achat, l’exécutif espère fédérer autour d’un sujet a priori consensuel. Une première épreuve pour la gauche qui, en ce début de législature, veut incarner la seule opposition au pouvoir en place : comment refuser des coups de pouce, même minimes, pour les Français ?

À l’Assemblée, Élisabeth Borne invente le « compromis » sans concession

Exécutif — Analyse

La première ministre a prononcé, mercredi 6 juillet, sa déclaration de politique générale à l’Assemblée nationale. Face aux députés, elle a tenté de tracer les contours d’un quinquennat du « compromis », sans rien céder sur le fond du programme d’Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron remanie dans le déni

Exécutif — Analyse

La composition du nouveau gouvernement d’Élisabeth Borne donne à voir toutes les faiblesses du second quinquennat Macron. Deux semaines après une défaite électorale cuisante, et à rebours des promesses d’ouverture, le chef de l’État a étoffé sans élargir. Visé par une enquête pour tentative de viol, Damien Abad est débarqué.

Face au RN, gauche et droite se divisent sur la pertinence du « cordon sanitaire »

Parlement — Analyse

Désir de « rediabolisation » à gauche, volonté de « respecter le vote des Français » à droite… La rentrée parlementaire inédite place les forces politiques face à la délicate question de l’attitude à adopter face à l’extrême droite.

À l’Assemblée, le RN s’installe et LFI perd la partie

Politique

Les députés ont voté mercredi la répartition des postes de gouvernance de l’Assemblée nationale, offrant deux vice-présidences au parti de Marine Le Pen. Privée de la questure qu’elle convoitait, La France insoumise a dénoncé les « magouilles » de la majorité, qu’elle accuse d’avoir pactisé avec la droite et l’extrême droite.

Yaël Braun-Pivet, première femme au perchoir

Parlement

La députée des Yvelines succède à Richard Ferrand au terme de deux tours de scrutin. Elle convoitait la présidence de l’Assemblée depuis de nombreux mois. 

Sans solution, Emmanuel Macron met la pression sur les oppositions

Exécutif — Analyse

Trois jours après avoir perdu sa majorité absolue à l’Assemblée nationale, le président de la République a tenté de minimiser son échec. Martelant que son programme devait être appliqué, il a enjoint à ses opposants de se prononcer sur leur volonté ou non de l’aider à le faire.

Face à Macron, LR tente d’esquiver le baiser de la mort

Droite — Analyse

Emmanuel Macron a commencé mardi sa consultation des forces politiques par le parti Les Républicains, dont le ralliement lui permettrait d’obtenir la majorité absolue à l’Assemblée nationale. La droite d’opposition refuse toutefois de sauver le « Titanic » macroniste, avec 2027 en tête.

Législatives : Macron prend une gifle démocratique

Politique — Analyse

Désavoué par les urnes, le chef de l’État se retrouve confronté à une crise politique et institutionnelle inédite. Le second quinquennat de ce président sans majorité s’annonce insoluble, à moins d’une recomposition encore difficile à imaginer.