Ilyes Ramdani

Journaliste au pôle politique, je chronique le second quinquennat d'Emmanuel Macron.

Contacts

Twitter
@ilyesramdani1

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

Sacha Houlié : « Il faudra que la gauche assume de s’opposer à des régularisations de sans-papiers »

Politique — Entretien

Sur l’immigration, la sécurité ou les libertés publiques, le président de la commission des lois de l’Assemblée nationale tente d’incarner un contre-poids aux figures les plus droitières de l’exécutif. Il n’en défend pas moins les deux réformes en cours de Gérald Darmanin.

« Il ne faut pas politiser le sport » : Macron tire à côté

Qatar : le Mondial de la honte — Parti pris

Interrogé sur les accusations graves qui pèsent sur la Coupe du monde de football au Qatar, le président de la République a esquivé en ressortant la vieille rhétorique de l’apolitisme du sport. Une erreur stratégique, une tartufferie politique et un contre-sens historique.

« Ocean Viking » : Macron ouvre un port et une crise avec l’Italie

Méditerranée, cimetière de réfugiés

Le gouvernement a annoncé jeudi 10 novembre que l’« Ocean Viking » pourrait accoster à Toulon avec ses 234 personnes exilées à bord. Une décision saluée à gauche, critiquée à droite et à l’extrême droite, et qui remet la gestion des flux migratoires au cœur de la diplomatie européenne.

Six mois après, Macron n’a pas trouvé sa voie 

Élysée et gouvernement — Analyse

Au fond, qu’est-ce que le second quinquennat d’Emmanuel Macron ? Le chef de l’État a vécu six mois tumultueux, marqués par une défaite aux élections législatives, des crises qui durent et des projets qui s’enlisent. Le voilà désormais en quête d’un rebond et d’une direction.

Budget : faute de majorité, Borne s’en remet au 49-3

Parlement

La première ministre a engagé la responsabilité du gouvernement pour faire adopter le premier volet du budget 2023. Une manœuvre préparée de longue date, que l’exécutif tente de maquiller d’une couche de compromis.

L’exécutif espère l’éclaircie mais craint l’embrasement

Élysée et gouvernement

Est-ce la fin du tunnel ou le début d’un autre ? La question taraude le pouvoir, qui craint que la pénurie de carburants n’engendre une crise sociale plus large. Entre dimanche et mercredi, la séquence politico-sociale sera scrutée de près par le gouvernement, conscient du risque qu’elle porte.

Essence : la com’ inflammable du gouvernement

Élysée et gouvernement — Parti pris

Alors qu’une partie du pays subit de plein fouet les difficultés d’approvisionnement des stations-service, le gouvernement a tenté de tenir une ligne rassurante, au mépris de la réalité. Lundi soir, l’exécutif a changé de cap et convoqué une réunion d’urgence pour montrer qu’il est à la manœuvre.

Finances locales : « On se prend un mur »

Politique économique — Analyse

Avec la hausse record des coûts de l’énergie, les municipalités peinent à boucler leur budget annuel. Les maires appellent l’État au secours, sous peine de devoir mettre au régime des services publics essentiels. 

Stéphane Troussel : « La gauche doit tenir tous les bouts »

Gauche(s) — Entretien

Conquête de l’électorat populaire rural et urbain, discours sur le travail, demande de radicalité, sécurité : le président socialiste du département de Seine-Saint-Denis défend sa vision de la gauche et prône le rassemblement.

Face aux affaires, l’opposition s’indigne, l’exécutif se terre

Politique

Les dernières mises en cause par la justice de deux figures du pouvoir, Alexis Kohler et Éric Dupond-Moretti, sont venues perturber mardi la rentrée parlementaire. Face à des oppositions plus ou moins véhémentes, l’exécutif et la majorité en disent le moins possible, en espérant que la tempête passe.

Ce double condamné que Macron envoie représenter la France

Justice — Analyse

À la demande d’Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy a représenté la France, mardi 27 septembre, aux obsèques de l’ancien premier ministre japonais. Le fait que Nicolas Sarkozy ait été condamné deux fois par la justice, notamment pour « corruption », et soit lourdement mis en examen dans l’affaire libyenne, notamment pour « association de malfaiteurs », ne change rien pour l’Élysée.

Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts

Élysée et gouvernement — Analyse

Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.