Ilyes Ramdani

Journaliste au pôle politique, je chronique le second quinquennat d'Emmanuel Macron.

Contacts

Twitter
@ilyesramdani1

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

Éric Ciotti, la stratégie assumée de l’extrême droitisation

Droite

« Grand remplacement », « priorité nationale », amitié assumée avec Éric Zemmour… Éric Ciotti revendique, dans la course à l’investiture Les Républicains pour la présidentielle, une stratégie de la radicalité qui séduit la base militante du parti.

À la télévision, les candidats LR jouent à perdant-perdant

France

Les cinq candidats à l’investiture LR ont débattu pendant trois heures sur LCI, lundi 8 novembre, sans qu’il n’en sorte aucune franche divergence. Tout juste une course désespérée à la fermeté sur l’immigration ou la sécurité, adoucie par la forme d’un échange souvent narcotique.

À droite, la tentation Zemmour se fait déjà pressante

France

Tribune de soutien, ralliements déclarés et tractations pour l’avenir : enlisée dans sa compétition interne, une partie de la droite LR se laisse séduire par la démarche d’Éric Zemmour.

La droite se dispute l’héritage macroniste

Droite

À six mois de la présidentielle, la majorité, ses alliés et une partie de LR s’agitent déjà pour construire un futur rapport de force politique avec Emmanuel Macron, en misant sur sa réélection. Des manœuvres qui en disent long sur la faiblesse de la droite.

« Je participerai au congrès » : Xavier Bertrand tente le pari de la dernière chance

Droite — Analyse

Après avoir martelé pendant des mois qu’il s’y refusait, le président des Hauts-de-France a annoncé lundi qu’il participerait à la compétition interne pour désigner le candidat de la droite. Un revirement qui sonne comme un aveu d’échec.

À Trappes, le maire de gauche réélu dès le premier tour

France

L’élection municipale de Trappes a acté la victoire, dimanche, dès le premier tour, d’Ali Rabeh (Génération.s). L’ancien maire, élu à l’été 2020 puis déchu un an plus tard, a recueilli 58,3 % des suffrages. Il devance de plus de 20 points la liste d’« union républicaine » qui lui faisait face.

À Trappes, un « front républicain » baroque veut reprendre la ville à la gauche

France

Annulée par la justice, l’élection municipale de Trappes connaît un second round ces 10 et 17 octobre. Élu en 2020, Ali Rabeh (Génération.s) se représente. Entre-temps, une polémique a mis Trappes au centre de l’attention médiatique, son prédécesseur socialiste a rejoint son opposant de droite et la vie politique locale bat des records d’agressivité.

Face au rapport Sauvé, les politiques ne savent pas sur quel pied danser

Violences sexistes et sexuelles — Analyse

Après que le rapport Sauvé a révélé que des centaines de milliers d’enfants français avaient été abusés sexuellement par des ecclésiastiques, les réactions des responsables politiques, de gauche comme de droite, paraissent timides. Certains demandent néanmoins à la justice d’intervenir et à l’Église de se réformer.

L’affaire du crack ravive les tensions entre Hidalgo et les banlieues

France

La droite et une partie de la gauche reprochent à la maire de Paris de transférer le problème du crack en petite couronne. Elle pointe la responsabilité de l'État mais le dossier ravive la mésentente entre la capitale et sa banlieue.

LR abandonne la primaire

Droite

Le candidat de la droite d’opposition sera désigné en congrès, début décembre prochain. Les adhérents des Républicains ont enterré samedi, à une large majorité, l’hypothèse d’une primaire ouverte qu’appelaient de leurs vœux Valérie Pécresse et Michel Barnier.

LR laisse ses militants enterrer la primaire

Droite

Les adhérents des Républicains sont appelés à répondre samedi à une question simple : souhaitent-ils, oui ou non, organiser une primaire ouverte pour désigner leur candidat à l’élection présidentielle ? La direction du parti s’attend à une réponse négative, ce qui n’est pas pour lui déplaire.

À la droite de LR, les souverainistes cherchent encore leur candidat

Droite — Reportage

À sept mois du scrutin, la droite non macroniste ne sait toujours pas qui portera ses couleurs à l’élection présidentielle. Peu séduite par l’aventure solitaire de Xavier Bertrand, la frange souverainiste de la droite accueillait samedi les candidats à la primaire. Le nom d’Éric Zemmour, pas invité, était dans tous les esprits.