Nejma Brahim

Je garde des liens très forts avec l'Algérie, où je me rends régulièrement, et j'accorde un intérêt particulier au phénomène de harraga (les migrations clandestines par la mer depuis le Maghreb).

Il en va de même avec la ville de Montpellier, où j'ai passé 15 années et où je me suis spécialisée, après un cursus en Science politique à l'Université de Droit, en journalisme. En parallèle de mes études, j'ai longtemps été bénévole au sein de la web TV Kaïna TV, implantée dans le quartier populaire de la Paillade. Pigiste durant trois ans, j'ai principalement traité des sujets de société (quartiers populaires, égalité femmes-hommes, migrations, discriminations, y compris à l'international).

Depuis 2020, je suis journaliste au pôle International de Mediapart et me concentre pleinement sur les migrations.

Contacts

Twitter
@NejmaBrahim

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

Soutien au peuple afghan : « On est là pour porter la voix des femmes »

Les talibans maîtres de l’Afghanistan — Reportage

Quelque 300 personnes se sont réunies dimanche à Paris, à l’appel d’une trentaine organisations, pour marquer leur soutien au peuple afghan et aux femmes, particulièrement vulnérables sous le régime taliban.

Cour nationale du droit d’asile : des juges dénoncent des « pressions »

Migrations — Enquête

Plusieurs juges siégeant à la Cour nationale du droit d’asile affirment avoir subi des « pressions » pour modifier le sens d’un délibéré. « Il y a plein de fois où on sent qu’on n’est pas libres de décider nous-mêmes. » Des accusations inédites et inquiétantes, selon certains, à l’heure où le rôle de la juridiction pourrait être déterminant pour les Afghans en quête de protection en France.

Près de Roissy, la révolte enfle en rétention, des sans-papiers s’évadent

Migrations

Dans la nuit de mercredi à jeudi, une révolte au centre de rétention du Mesnil-Amelot a permis la fuite de plusieurs personnes. Ces derniers mois, des étrangers refusant de se soumettre à un test PCR en vue de leur éloignement ont été condamnés à de la prison ferme. Une infraction visant à pénaliser ce refus a été intégrée à la loi sur la crise sanitaire.

Mineurs étrangers « maltraités », employés sous « pression » : une association accusée de graves dysfonctionnements

Protection de l’enfance : une mission sacrifiée — Enquête

Climat de « terreur », insultes racistes, humiliations et maltraitance… Une responsable de l’association Le Lien, chargée de la gestion de lieux d’accueil réservés aux mineurs étrangers dans les Yvelines et les Hauts-de-Seine, est accusée de faire subir des pressions psychologiques à ses employés et des violences verbales ou physiques aux jeunes pris en charge. Ils sont une dizaine à dénoncer les faits auprès de Mediapart.

Bruxelles : les sans-papiers suspendent leur grève de la faim dans l’espoir d’une régularisation

Migrations — Reportage

Après des mois de mobilisation, les sans-papiers ont décidé de suspendre leur grève de la faim à Bruxelles, après que des propositions de régularisation leur ont été faites par le cabinet du secrétaire d’État à l’asile et à la migration, Sammy Mahdi, ce mercredi 21 juillet.

Après l’interdiction du Bal des migrants, les exilés se « réapproprient la rue »

Migrations — Reportage

Le Bal des migrants prévu à Paris mardi 13 juillet à l’initiative de l'association Baam a été interdit par la préfecture de Paris à la suite d’une « fake news ». Pour protester, une marche était organisée vendredi de l’Assemblée nationale à l’hôtel de ville, avec près de 300 personnes.

À Bruxelles, la situation devient critique pour les sans-papiers en grève de la faim

Migrations — Reportage

À Bruxelles, où plus de 450 personnes sans papiers ont entamé une grève de la faim depuis cinquante-deux jours pour leur régularisation, la situation devient critique et le gouvernement reste silencieux. Beaucoup estiment qu’il est « honteux » de laisser perdurer une telle situation au cœur de l’Europe. « Vont-ils attendre qu’il y ait un drame ? », s’inquiètent les grévistes et leurs soutiens, déterminés à ne rien lâcher.

Après le Danemark, le Royaume-Uni veut lui aussi externaliser la demande d’asile

Migrations — Note de veille

La ministre de l’intérieur britannique a annoncé vouloir externaliser la demande d’asile en plaçant les requérants dans des centres à l’étranger. Le Royaume-Uni suit ainsi le modèle du Danemark, qui a voté une loi en ce sens début juin, et de l’Australie, où ces méthodes sont déjà en place depuis longtemps.

Mineurs étrangers : le fichier antifraude bientôt imposé à tous les départements

Protection de l’enfance : une mission sacrifiée — Analyse

Le projet de loi « protection des enfants » prévoit de rendre obligatoires à tous les départements le recours au fichier anti-fraude concernant les mineurs non accompagnés, ainsi que la transmission de données personnelles aux autorités préfectorales. Les associations y voient un « outil de lutte contre l’immigration irrégulière ».

À Nancy, le grand « gâchis » des jeunes majeurs étrangers menacés d’expulsion

Protection de l’enfance : une mission sacrifiée — Reportage

En Meurthe-en-Moselle, de très nombreux jeunes majeurs étrangers sont menacés d’expulsion, après avoir été pris en charge par l’aide sociale à l’enfance (ASE). Un collectif s'est constitué pour dénoncer leur condition. Quatre d’entre eux ont rencontré le préfet mi-juin.

En Belgique, 456 sans-papiers sont en grève de la faim pour leur régularisation

Migrations

Depuis fin janvier, plusieurs centaines de sans-papiers occupent trois lieux de la ville de Bruxelles pour revendiquer leur régularisation. Faute de réponse de la part du gouvernement et en « ultime » recours, 456 personnes ont entamé une grève de la faim le 23 mai.

Six mois après l’« Ocean Viking », le parcours de Moussoni et Lisa

Méditerranée, cimetière de réfugiés — Reportage

En janvier, Moussoni et Lisa ont été secourus en Méditerranée par l’Ocean Viking, le bateau de l’ONG SOS Méditerranée. Depuis, l’un et l’autre sont arrivés en France. Moussoni a été pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance. Lisa vit clandestinement chez une amie.